Exposition Marie-Thérèse Auffray au Sénat du 24 août au 04 Septembre 2017

Marie-Thérèse AUFFRAY, née en 1912, est un peintre oublié. Abordant tous les genres, sa peinture semble vouloir mettre à nu les ressorts de la comédie humaine et sociale, pour en dénoncer l’hypocrisie. Pourtant, de cette peinture, on ne retient que la liberté et l’humanité.
Amie de Maurice de Vlaminck, elle fréquente les milieux artistiques et intellectuels, correspond avec Simone de Beauvoir. Pendant la guerre, Marie-Thérèse, jeune résistante, se réfugie dans l’Orne et y rencontre sa future compagne, Noëlle.
Marie-Thérèse, femme contestataire, marginale assumée, s’éloigne de Paris. Néanmoins, elle y conserve son atelier jusqu’en 1970 et y expose à diverses reprises.
En Normandie, elle continue de peindre, de sculpter, d’écrire, de correspondre et de militer, tout en tenant une auberge puis un dancing.
Marie-Thérèse Auffray tenait à préserver l’unité de son travail. Cependant, après sa mort, une grande partie de son atelier a été dispersée lors de trois ventes aux enchères.
C’est pourquoi l’association MTA a pour projet de rassembler l’œuvre d’Auffray et de l’exposer, afin de la faire connaître et reconnaître.
Repères biographiques
Côte de bœuf, 1956 (60 x73 cm). Photo D. Pannier.
1912-1930 Naissance à Saint-Quay-Portrieux, Bretagne. Pupille de la Nation en 1920 et dès lors scolarisée à Paris, ses talents précoces pour le dessin et la peinture sont remarqués. Très jeune, elle fréquente un atelier, 11 rue d’Alésia (14e). Elle y côtoie de nombreux artistes.
1932 Intègre l’École des Beaux-Arts de Paris.
1940 Dans son nouvel atelier rue Gazan (14e) poursuit sa production artistique et vit de son travail de graphiste et d’illustratrice (affiches, publicités, albums pour enfants).
1943-1944 S’installeauprèsdesacompagneàEchauffourdansl’Orne.PrendunepartactiveàlaRésistanceen Normandie, en lien avec un réseau parisien.
1945 Galerie Drouant-David (Paris), Les grands peintres contemporains au service des prisonniers. Galerie Lucy Krogh (Paris), exposition monographique, 34 toiles.
1945-1962 Écrit des poèmes, de nombreux manifestes et pamphlets sur la peinture. De 1947 à 1958, partage une amitié avec Maurice de Vlaminck. Entretient une correspondance avec Simone de Beauvoir. Continue à participer aux expositions collectives parisiennes : Salons d’Automne, des Indépendants, des Tuileries, des Femmes Peintres, des Champs Elysées.
1962 Galerie du Colisée (Paris), Rétrospective Marie-Thérèse Auffray, 80 toiles.
1968-1970 Marie-Thérèse est menacée, son dancing est vandalisé ; traumatisée, elle s’isole. Abandonne son
atelier parisien. Sa santé se dégrade, elle ne peut plus peindre.
1990 Décède le 27 septembre à Echauffour (Orne). Dispersion de son atelier.
Contact : M. André Vinclair, Président de l’Association Marie Thérèse marietherese.auffray@gmail.com - 06 08 33 20 15
Vernissage : vendredi 25 août 2017 de 17 h 30 à 19 h 30.
Auffray –

Commentaires